Délégationde Haute-Loire

Haute-Loire

Garage solidaire à Chadrac : un an après

Garage solidaire à Chadrac : un an après

publié en septembre 2018

Depuis mai 2017, « Auto liberté pour tous », garage solidaire en Haute-Loire, est installé à Chadrac. Ce garage pas comme les autres vend, loue, répare des véhicules pour des personnes en situation précaire.

Pourquoi un garage ?

La mobilité est un enjeu essentiel pour les personnes en situation de précarité : elles ont besoin de se déplacer pour réaliser leurs démarches d’insertion, pour se rendre au travail ou pour un rendez-vous ponctuel chez le médecin, à l’hôpital ou autre. On ne peut pas leur demander de prendre un transport en commun parce qu’il n’y en a pas, ou pas à la bonne heure… Ne pas disposer d’un moyen de locomotion est un gros obstacle pour elles.

Quels services rend ce garage ?

  • Réparation de voitures (hors carrosserie), à des prix très abordables (25 €/h environ)
  • Location de véhicules : voiture (3 €/jour), scooter (2 €/jour) ou vélo (1 €/jour).
  • Vente de voitures à prix réduit (entre 1 000 et 2 000 €), voitures révisées, sécurisées et passées avec succès au contrôle technique.

« Je ne sais pas comment j’aurais fait sans cette aide »

« Je suis une maman vivant seule avec deux enfants. Mon activité, dans le secteur commercial, est très irrégulière et imprévue, car ce sont des contrats de courte durée qui me sont proposés et auxquels il faut répondre au pied levé. C’est assez souvent loin du Puy : Saint-Étienne, Annonay… Ma voiture m’est indispensable. Mes moyens financiers ne me permettent pas d’avoir un véhicule récent avec un faible kilométrage.
Il y a quelques semaines, il fallait faire changer la courroie de distribution : le garagiste rencontré m’a fait un devis de 700 € et ne pouvait accepter un paiement échelonné. C’est lui qui m’a informée de l’existence du garage solidaire. J’ai pris contact, et là j’ai trouvé une solution adaptée à ma situation : le coût de la réparation a finalement été de 470 €, le Secours Catholique m’a donné une petite partie de la somme et m’a fait un prêt remboursable à raison de 50 € par mois. En mars, je vais finir de rembourser.
Je ne sais pas comment j’aurais fait sans cette aide car j’ai besoin de travailler pour gagner ma vie et j’ai besoin impérativement d’une voiture pour mon travail.
Merci à toutes les personnes qui font fonctionner ce garage : en plus des réparations, elles me donnent des conseils pour le bon entretien de mon véhicule. Maintenant, j’ai des relations amicales avec elles. »

- Sandrine -

Qui peut en bénéficier ? Et comment ?

Il convient d’abord de préciser que nous bénéficions d’un régime particulier (subventions, contrats aidés, dispense de TVA) et qu’il ne s’agit pas de concurrencer les garagistes existants, à qui nous avons expliqué le projet et les conditions à remplir pour pouvoir accéder à ce garage.

  • Les personnes en situation précaire doivent pouvoir justifier d’un quotient familial (ressources mensuelles de la famille divisées par le nombre total de parts du foyer) inférieur ou égal à 750 €/mois.
  • Elles doivent être orientées par un travailleur social, un conseiller à l’emploi ou une association.
  • Elles doivent adhérer à l’association avec une cotisation annuelle de 10 €.

L’accompagnateur social constitue un dossier de demande et l’adresse à la plateforme mobilité Haute-Loire portée par Formation Insertion Travail (FIT), qui l’étudie et contacte la personne pour un rendez-vous éventuel. Il ne faut pas se rendre directement et sans rendez-vous au garage.

Qui a fondé ce garage ?

Un garage social existait à Chomelix mais rencontrait quelques difficultés pour survivre. Trois associations – Formation Insertion Travail, Solidarauto et le Secours Catholique-Caritas France – se sont unies pour installer ce garage destiné à rayonner sur l’ensemble du département. Il emploie quatre salariés, dont trois mécaniciens professionnels.

Combien de bénéficiaires ?

Au cours des sept mois d’activité en 2017, le garage a rendu service à plus de 150 personnes :

  • 15 personnes ont pu acheter un véhicule.
  • 40 personnes environ ont utilisé en location les 8 voitures, les 5 scooters ou les vélos disponibles.
  • Plus de 100 personnes ont fait procéder à des opérations d’entretien ou de réparation de leur véhicule.

Comment peut-on réussir à proposer de tels tarifs ?

  • Grâce aux aides reçues des collectivités publiques : conseil départemental, conseil régional, direction du travail, aides directes.
  • Grâce aux donateurs privés : don de véhicule, adhésion de soutien au garage, soutien financier du Secours Catholique.

Comment peut-on aider « Auto liberté pour tous » ?

Le garage a surtout besoin de dons de véhicules pour pouvoir satisfaire la demande d’achat. Aussi, si votre véhicule (voiture, deux-roues) ne vous sert plus, sans être quand même une épave, donnez-le au garage, il sera révisé, réparé si besoin, passera au contrôle technique et sera ensuite remis en service pour rendre sa mobilité à une personne en situation précaire. Le garage possède un camion porte-voiture permettant d’aller chercher le véhicule là où il se trouve.

Votre don vous ouvrira droit à une réduction d’impôt égale à 66 % de sa valeur si vous êtes un particulier (60 % pour une entreprise).

Vous pouvez également devenir adhérent solidaire en soutenant financièrement le développement du garage : le don sera également déductible du revenu fiscal.

« Pourquoi je viens de donner notre voiture »

« J’avais eu connaissance du garage solidaire par un article paru dans un journal local et ça m’avait déjà interpellée ; puis j’en ai parlé avec une amie qui est bénévole à Emmaüs, ce qui m’a confortée dans ma décision.
La voiture appartenait à mon mari, décédé au mois d’août dernier et il était très attaché à [cette voiture]. De ce fait, j’ai pensé que, plutôt que de la mettre en vente à un prix dérisoire, il valait mieux – pour sa mémoire – que j’en fasse don au garage solidaire.
Nos enfants nous parlent souvent d’amis qui ont de la difficulté à trouver du travail parce qu’ils ne sont pas assez mobiles ; c’est une cause du chômage actuel.
Aussi, je me suis dit : « c’est trop bête, je n’ai pas besoin de cette voiture, ces problèmes des trajets pour se rendre au travail dans notre département rural me touchent beaucoup, donc si je peux contribuer à aider quelqu’un, ce sera ma modeste participation à votre œuvre. »
De plus, ce don pourra aider financièrement le garage et assurer du travail pour les quatre salariés employés actuellement.
Je vous félicite pour ce que vous faites, les emplois que vous avez créés et la bonne marche du garage que vous assurez. »

- Martine Rousson -

Renseignements :
« Auto liberté pour tous »
garage solidaire à Chadrac, en Haute-Loire
06 16 99 90 29

Imprimer cette page

Faites un don en ligne