Délégationde Haute-Loire

Présentation de la délégation et bilan d’activités 2018

La délégation de Haute-Loire du Secours Catholique-Caritas France a rassemblé dans un bilan d’activités les actions menées en 2018. Présentation et bilan complet à télécharger ci-dessous.

POURSUIVRE NOTRE CHEMIN DE FRATERNITE

L’année 2018 s’est terminée par l’expression de trois urgences dont le Secours Catholique s’est fait l’écho durant toute l’année :
- l’urgence sociale et de niveau de vie ;
- le besoin de fraternité et de considération ;
- l’urgence climatique et la transition énergétique.

Notre association nationale a participé aux discussions sur la stratégie de lutte contre la pauvreté et sur le pacte mondial des migrations.

Dans le grand ensemble régional Auvergne-Rhône-Alpes, notre délégation est la plus petite en population mais elle a pris sa part dans les activités proposées : groupes de travail et chantiers, assemblée régionale, formations...

Dans la délégation de Haute-Loire, 2018 s’est inscrit dans la continuité.

Continuité des accueils et de l’accompagnement dans les équipes, dont les conditions ont été réfléchies et exprimées à travers 11 repères autour d’un accueil digne, du discernement, de l’aide significative et de l’accompagnement dans l’accès aux droits.

Poursuite de l’accueil familial de vacances et de l’accompagnement scolaire ; de l’équipe d’aumônerie et de la commission des aides.

Maintien de notre participation active au Garage Solidaire et aux Epiceries solidaires.

Plaidoyer contre les préjugés et pour l’accès à la culture des personnes en précarité dans le collectif « Dis-moi où tu vis ».

Intensification des activités de financement pour se donner les moyens de notre action, en particulier pour la Campagne de fin d’année et la collecte nationale.

Et puis cette année a été celle d’un Voyage de l’Espérance, dont nous alternons l’organisation avec celle des Confitures de l’Espérance. Cette semaine à Saint-Antoine-l’Abbaye a été une réussite pour les 52 participants qui ont pu vivre une expérience de fraternité et de détente.

Sans se décourager et avec le souci de se renouveler, le Secours Catholique en Haute-Loire cherche à rendre chacune et chacun acteur, dans l’association et dans la société, pour la transformer là où il est.

Pierre Boit

Président départemental du Secours Catholique


LE BUREAU DE LA DÉLÉGATION, LES ÉQUIPES

La délégation de Haute-Loire du Secours Catholique c’est :

16 équipes locales et 310 bénévoles

Un bureau
Présidente : Pierre Boit
Trésorier : Claire Henrot
Aumônier : Jean-Pierre Mourier
Délégué : Alain Guérin-Boutaud

Une équipe salariée
Délégué : Alain Guérin-Boutaud
Comptable/secrétaire : Agnès Borel
Animatrice : Véronique

16 équipes Aurec Dunières-Montfaucon Monistrol sur Loire Retournac Saint-Just-Malmont Saint-Maurice de Lignon Sainte-Sigolène Yssingeaux

Craponne sur Arzon Emblavez Lantriac Le Puy-en-Velay Saint-Julien-Chapteuil Saint-Paulien

Brioude Paulhaguet

Des services Solidarités familiales avec Agnès Action internationale avec Viviane et Véronique Animation spirituelle avec l’aumônier Jean-Pierre Commission des aides et micro-crédits avec Bernard Communication avec Pierre et Véronique Formation avec Alain Young caritas avec Véronique

LES CHANTIERS DE LA DELEGATION

ACCES À L’EMPLOI PAR LA MOBILITE

LE GARAGE SOLIDAIRE « Auto Liberté pour tous »

Ouvert depuis mai 2017, à Chadrac (près du Puy-en-Velay), par 3 associations : le Secours Catholique, FIT43, Garage de Chomelix.

Il propose 3 activités : La vente de véhicules L’entretien et la réparation La location de voitures , de scooters et de vélos

Son bilan 2018 : 42 voitures vendues à un prix moyen de 1500 €. 633 jours de location de scooters, et 2013 jours de voitures 10483 heures de main d’œuvre facturées 231 demandes ; 167 nouveaux adhérents. 72 dons de véhicules (autour de 20% de rejet de véhicules). Des partenariats avec Emmaüs, Les Ateliers de La Bruyère, le FASTT (fonds d’action sociale du travail temporaire). Le nombre croissant des demandes montre l’utilité du Garage, en même temps que ses limites liées aux dons de voitures et au financement tout en maintenant l’objectif de service aux plus précaires.

Des perspectives Elargir les partenariats Intégrer le réseau Solidarauto Augmenter les points de contact sur l’ensemble du territoire du département Continuer la réflexion sur les possibilités de transport à la demande.

Témoignage d’une donatrice : Nos enfants nous parlent souvent d’amis qui ont de la difficulté à trouver du travail parce qu’ils ne sont pas assez mobiles ; c’est une cause du chômage actuel. Aussi, je me suis dit : « c’est trop bête, je n’ai pas besoin de cette voiture, ces problèmes des trajets pour se rendre au travail dans notre département rural me touchent beaucoup, donc si je peux contribuer à aider quelqu’un, ce sera ma modeste participation à votre oeuvre. » De plus, ce don pourra aider financièrement le garage et assurer du travail pour les 4 salariés employés actuellement.

ACCES AUX SAVOIRS ET AUX LOISIRS

L’ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE Au Puy-en-Velay 35 enfants ont été accompagnés (10 en école, 14 en collège et 11 en lycée) par 25 bénévoles. Noël et l’Epiphanie sont l’occasion de goûters où sont invités les parents.

A Yssingeaux, une dizaine d’enfants et une maman, se retrouvent 3 fois par semaine au local du Secours Catholique. A Saint-Paulien, 4 enfants du primaire sont accompagnés individuellement toutes les semaines.

L’ACCUEIL FAMILIAL de VACANCES Du 18 au 25 février 2018 14 familles d’accueil ont reçu 15 enfants de 7 à 16 ans. On constate un renouvellement important des familles qui accueillent. En juillet et aoûut 16 enfants ont profité de cet accueil, dans toute la Haute-Loire, de Landos au Puy, et d’Auzon à Saint-Didier. La volonté du Secours Catholique est de créer un lien durable entre famille d’accueil et enfant.

Ces enfants habitent Paris. Dans la mesure du possible ils reviennent plusieurs années dans la même famille avec laquelle ils nouent donc des relations privilégiées. Avant, pendant et après le séjour, les familles d’accueil sont en relation téléphonique régulière avec les familles d’origine.

DEVELOPPER LE POUVOIR D’AGIR

« DIS-MOI Où TU VIS » (en partenariat)

C’est le nom de ce projet un peu fou sorti de l’association de personnes n’ayant pas ou peu accès à la culture, avec des structures d’accueil (associations et institutions) ayant envie de changer de regard et de redonner du pouvoir d’agir aux personnes qu’elles accueillent et des artistes tentés par l’aventure. Ce sont 17 projets artistiques menés autour d’un seul thème central : « Dis moi où tu vis ». C’est un grand feu d’artifice final, avec une grande exposition le 17 octobre 2018 pour la journée mondiale du refus de la misère.

L’historique : Il y a cinq ans, des associations se retrouvent régulièrement autour d’une table pour aller à la rencontre des unes, des autres. De ces rencontres, naît le projet de constituer des groupes de parole communs à nos associations et en 2016, nous travaillions tous ensemble autour des pauvreté et des préjugés. Les personnes en précarités se prennent au jeu et nous disent après cette première aventure d’un an : on ne veut plus parler de la pauvreté, on veut aller de l’avant, on veut avoir accès à l’art et la culture. De là, émerge « Ensemble en chanson », un groupe de chant qui évoluera petit à petit en chorale. Des sorties culturelles se mettent en place avec ATD43, et une vingtaine de personnes vont à une expo Picasso, à l’opéra de Lyon et autres sortie préparées, accompagnées.

En 2018, l’idée est d’aller encore plus loin. Permettre aux personnes d’être actrices et de découvrir leurs talents. On met en relation des artistes, des personnes et des associations, institutions.  17 projets artistiques naissent à l’issu de la première réunion et dans l’année prennent forme autour du thème « Dis moi où tu vis ». Chacun se projette, sans obligation de résultats, vers la journée du 17 octobre 2018. Ce jour, là, tout le monde est au rendez-vous, les ateliers, danse, photo, écriture, lecture à haute-voix, reliure, fresque, peinture, paperolles, broderie, chorale, cuisine, bidouillage créatif... Les gens exposent, montent sur scène, lisent, chantent...c’est joyeux et beau. Leur envie ? De continuer. Des ateliers vont perdurer, l’exposition va tourner, de nouvelles idées et lieux vont émerger et l’aventure ne fait que commencer.

Renforcer le pouvoir d’agir, des personnes et des groupes, c’est aller vers elles et les soutenir pour qu’elles prennent place et parole. C’est aussi considérer l’ensemble de leurs aspirations : morales, matérielles et spirituelles. Projet National du Secours Catholique Caritas France

LE PROJET DE TIERS-LIEU (en inter-associatif)

Le Secours Catholique a participé aux réunions de préparation du Tiers-Lieu lancé par la Croix Rouge, avec ATD, RESF 43, le CCAS du Puy, la Mission locale ... Il s’agira d’un espace d’échanges, de loisirs mais aussi d’apprentissage pour tous, avec la volonté de redonner aux gens ce pouvoir d’agir et de permettre à des publics d’ordinaire isolés de se rencontrer et de partager des activités pérennes ou ponctuelles. Le 12 décembre 2018, lors de la soirée de restitution sur l’avancement du projet, trois grands axes de travail ont été définis : la mixité sociale, l’accès à la culture et le bien-être. Pour cela des ateliers sont prévus des ateliers cuisine, des repas et soirées conviviales, et aussi des sorties culturelles, des ateliers santé et bien-être. Le principe général c’est que chaque personne contribue au fonctionnement de ce lieu de vie.

AIDE, ACCUEIL, ACCOMPAGNEMENT

L’accueil de migrants et demandeurs d’asile (en inter-associatif)

Les besoins des familles de déboutés du droit d’asile, sortant de CADA notamment, sont croissants du fait en particulier de l’arrêt de l’aide financière à la subsistance qu’apportait, dans la partie du département concernée, l’association Le Tremplin. Les associations caritatives du Puy (Croix Rouge, Emmaüs, RESF, Secours Catholique, Secours Populaire) constituent un fonds commun qu’elles gèrent ensemble. Ce fonds permet de financer les frais liés aux demandes de titre de séjour (passeports, frais de transport pour effectuer les démarches, frais de dossiers…), et de subvenir partiellement aux besoins alimentaires de ces familles qui n’ont aucune ressource. Cette « cagnotte » commune permet enfin de financer les fournitures scolaires. Le Secours Catholique s’implique aussi dans les comités de soutien qui se mettent localement en place autour de ces familles, notamment pour les aider dans l’apprentissage du français. En 2018 le Secours Catholique a consacré sur l’ensemble de ce dossier un budget de 10 000 euros.

Les épiceries solidaires (en partenariat) au PUY-EN-VELAY et à BRIOUDE

L’épicerie solidaire du Puy intervient auprès des foyers résidant sur l’ensemble de la Communauté d’Agglomération du Puy en Velay (elle se propose d’élargir son action aux résidents de la communauté de communes de Cayres-Pradelles), celle de Brioude sur la commune elle-même pour l’instant.  Ces épiceries solidaires sont toutes deux le fruit de partenariats renforcés. Elles proposent à la vente des produits de consommation courante à un prix allant de 10 à 30% du prix du marché. Les bénéficiaires réalisent des économies qui sont obligatoirement mises à profit dans la réalisation d’un projet : apurement d’une dette, projet d’achat. L’accompagnement est de 6 à 9 mois. Au Puy, des rencontres mensuelles avec la Conseillère en Economie Sociale Familiale permettent aux familles d’être accompagnées dans la mobilisation de leurs économies. Au delà de l’accompagnement individuel, des temps collectifs sont organisés, notamment par le biais d’ateliers cuisine qui ont lieu une fois par mois en moyenne.

LE VOYAGE DE L’ESPERANCE à Saint-Antoine L’Abbaye 27 - 31 août 2018

AIDE, ACCUEIL, ACCOMPAGNEMENT

LES EQUIPES D’ABORD...

Les 16 équipes locales assurent une présence de proximité sur le terrain ; elles assurent une permanence où l’écoute est primordiale, conduisant à des aides financières et matérielles, pour certaines alimentaires ou vestimentaires. Plusieurs équipes font des visites à domicile, d’autres interviennent en Maison de retraite. Cette rencontre est souvent une occasion pour pouvoir apporter une aide dans les démarches administratives et un soutien moral. Les équipes portent une attention croissante à la qualité d’accueil au sein des permanences et des vesti-boutiques. Une aide financière est apportée par l’équipe locale (ou par la commission départementale des aides lorsque la demande dépasse un montant de 150€), toujours en appui aux aides légales sollicitées par les travailleurs sociaux. La grande majorité des aides portent sur le chauffage (la moitié des demandes) et la mobilité (en forte augmentation). La précarité énergétique augmente d’année en année dans notre département. Le Secours Catholique est venu en aide à 1200 familles environ) soit près de 3000 personnes. On constate une augmentation du nombre de personnes âgées et de jeunes ménages.

...ET AU NIVEAU DEPARTEMENTAL

LA COMMISSION DEPARTEMENTALE DES AIDES. Toute l’année , été comme hiver, les bénévoles (8 + 1 membre du Bureau) de la commission des aides se réunissent toutes les deux semaines pour étudier les demandes de secours transmises par les équipes ou arrivées directement.

Le micro-crédit : en partenariat avec la Caisse régionale du Crédit agricole Loire Haute-Loire, les personnes concernées peuvent bénéficier d’un crédit (jusqu’à 3 000 euros), de courte durée (36 mois), à un taux réduit, pour réaliser un projet (en relation avec l’emploi et la mobilité, à la formation, l’accès au logement, …).

ACTIONS COLLECTIVES - PLAIDOYER

LES GROUPES CONVIVIAUX / TOUS ACTEURS

Plusieurs groupes conviviaux sont en place, certains depuis de nombreuses années. Ils contribuent à rompre l’isolement de certaines personnes. Ils permettent une aide et un accompagnement, une compréhension des personnes dans un autre contexte et un approfondissement de la relation avec les bénévoles et entre elles. Il existe des groupes conviviaux à Craponne, Monistrol ,Yssingeaux, St Maurice/Lignon, Paulhaguet, Retournac, Brioude ou en Emblavès. Des marches ponctuelles ou régulières sont organisées à St Julien-Chapteuil, St Just Malmont, Monistrol-sur-Loire. Plus de 150 personnes participent à ces rencontres.

TOUS ACTEURS… « REVOLUTION FRATERNELLE »

De nombreuses personnes accueillies au Secours Catholique souhaitent elles-mêmes s’engager dans l’association. Nous souhaitons donner cette place à ces personnes, dans nos équipes, dans nos instances de réflexion. C’est un moyen pour chacun de donner de son temps, de son talent et de relever le défi d’une société plus fraternelle.

LA PRECARITE ENERGETIQUE / LES BUCHERONS SOLIDAIRES

Les demandes d’aide concernant le chauffage augmentent constamment. Aujourd’hui elles représentent pratiquement la moitié des demandes traitées par la commission départementale des aides. Depuis deux ans, un chantier d’insertion du Puy met à disposition du Secours Catholique, gratuitement, du bois récupéré lors de séances de nettoyage de forêt ou de berges. Et c’est ainsi qu’une douzaine de familles pauvres habitant les campagnes environnantes s’impliquent régulièrement, avec l’aide de l’équipe de l’Emblavez, pour ramasser ce bois de chauffage et le ramener chez elles. Plus récemment, un généreux propriétaire terrien habitant l’Yssingelais livre gratuite-ment du bois de chauffage à quelques familles dans le besoin vivant sur ce territoire Grâce à ces initiatives, ce sont 80 stères de bois qui vont été remis à une vingtaine de familles, soit l’équivalent de plus de 5000 euros d’aide au chauffage.

AIDE, ACCUEIL, ACCOMPAGNEMENT

LE FINANCEMENT DES ACTIONS / LA COMMUNICATION

Pour financer ses actions, les équipes du Secours Catholique ont recours à :

  • L’appel aux dons, par courrier ou lors de la collecte nationale ;
  • La vente d’objets réalisés dans les équipes, de bougies, du gâteau Le Fraternel ;
  • La vente d’objets de récupération (bric-à-brac, braderies)
  • La participation volontaire - souvent minime mais importante pour la dignité - des personnes qui bénéficient de l’aide : vêtements, sorties, repas…
  • Les subventions demandées au Département et aux communes dans lesquelles l’équipe apporte son aide à des résidents.

La nouveauté de cette année : Le Fraternel, un gâteau marbré au chocolat, conçu par le Chef Damien et fabriqué par la biscuiterie française « Le Colibri ».

L’équipe de communication a réalisé cette année : Les bulletins d’information trimestriels Agiravec, destinés aux bénévoles ; Le rapport d’activités annuel ; Le livret du Voyage de l’Espérance. Elle a assuré le suivi du site internet hauteloire.secours-catholique.org et de la page facebook®. Et les relations avec la presse locale.

ACTION INTERNATIONALE

Nous avions amorcé l’an dernier un partenariat avec un partenaire bolivien l’association CIPCA. Trois représentants sont venus l’an dernier au mois de juin dans la Région, et le 13 juin à Brioude où ils ont rencontré l’équipe, avant de repartir sur Grenoble. En reprenant en septembre cette visite avec l’équipe et en bureau, elle nous a semblé peu concluante ; ce constat a amené notre délégation, ainsi que celles de la Loire et du Rhône à ne pas poursuivre ce partenariat.

En revanche le contact a été maintenu avec la Caritas de Kinshasa (Congo RDC) et l’action des femmes maraîchères que nous avons soutenue précédemment, et c’est sans doute vers elle que nous allons revenir.

Le Secours Catholique s’est aussi associé au Festisol (Festival des Solidarités) qui a proposé des animations sur Le Puy : le vendredi 16 novembre des films avec débats sur le sujet de l’alimentation (Alimenterre) ; le vendredi 23 deux grands films sur l’agro-écologie en Tunisie et sur les multinationales de l’alimentation ; le samedi 24 matin une animation festive sur la place du Clauzel et l’après-midi jeux, témoignages, chorale et danse sur le thème « Pareils, pas pareils, ensemble construisons le monde ! ».

ANIMATION SPIRITUELLE

La préparation du VOYAGE DE L’ESPERANCE d’AOÛT 2018

Chaque fin d’après-midi, l’équipe d’aumônerie a animé un temps de partage d’évangile qui éclairait le thème de la journée. Mais elle a surtout préparé les partages en fraternités (petits groupes). Partage autour de la fable : « les aveugles et l’éléphant » : c’est ensemble qu’on arrive à découvrir la vérité de l’éléphant. A partir de photo-langages, partage sur ce qui, autour de moi, m’empêche d’avancer et de vivre dignement, ce qui résiste en moi : peur, manque de confiance… Reconnaître aussi de ce qui me permet de résister, de tenir debout, de rester digne, de ne pas me résigner…

La préparation de la COLLECTE NATIONALE le 19 novembre

avec la diffusion du fascicule Prions en Eglise et la proposition faite aux équipes d’animer un temps de partage d’évangile avec les paroissiens et les personnes en précarité que nous connaissons.

Cette année, elle coincide avec la première journée mondiale des pauvres, instituée par le Pape François. Il a voulu « Qu’elle devienne un appel fort à notre conscience de croyants pour que nous soyons plus convaincus que partager avec les pauvres nous permet de comprendre l’Evangile dans sa vérité la plus profonde. Les pauvres ne sont pas un problème : ils sont une ressource où il faut puiser pour accueillir et vivre l’essence de l’Evangile. » Pape François


>> Téléchargez le Bilan d’activités 2018 (format PDF) de la délégation Secours Catholique Haute-Loire :

PDF - 6.9 Mo
Bilan d’activités 2018

Imprimer cette page

Portfolio

Nous connaître